PPEC-Paper logo

EMBALLAGE DE BASE

Les causes de l’existence même de l’emballage

La première forme d’emballage remonte certainement au pot en terre cuite que les hommes des cavernes utilisaient pour transporter l’eau porteuse de vie. À mesure que les sociétés primitives se développaient et que les Hommes parcouraient des distances de plus en plus grandes, il est devenu nécessaire de transporter la nourriture et d’autres articles liés au commerce sur des territoires de plus en plus étendus, et de protéger ces produits contre les dégâts et la contamination. Les sacs en toile de jute et les peaux d’animaux constituaient des méthodes d’emballage pratiques.

Les populations grandissantes étiraient les ressources existantes et les innovations technologiques fleurissaient, non sans conséquence imprévue cependant. Durant la révolution industrielle de la fin du dix-neuvième siècle, par exemple, des millions de personnes se sont retrouvées dans l’obligation de quitter leurs terres en raison du développement rapide des machines conçues pour effectuer les récoltes. Ces personnes ont ensuite envahi les villes du monde entier à la recherche d’un travail dans les usines nouvellement construites.

Le déplacement massif des populations de la campagne (une tendance qui continue aujourd’hui à un rythme moins soutenu cependant) a eu un impact énorme sur la société (et sur la manière dont les emballages ont pu répondre à ses différents besoins).

La vaste majorité de la population vit désormais loin de sa source de nourriture, des moyens ont donc dû être mis en œuvre pour transporter de grandes quantités de biens avec un minimum de pertes.

Les modes de transport ont également changé. Les chevaux et la diligence ont été remplacés par un vaste réseau ferroviaire dans l’ensemble du Canada. Puis sont apparues les routes et les automobiles, qui ont ensuite fait place aux camions et aux véhicules réfrigérants spécialement conçus. Les navires de charge pour cargaisons diverses sont devenus des navires-porte-conteneurs et les secteurs ferroviaires et aéronautiques ont gagné en sophistication et efficacité dans la livraison sécuritaire des produits frais et non contaminés.

Les pays ou régions n’ayant pas la chance d’avoir des terrains, sols ou climats leur permettant de bénéficier d’une production de nourriture les rendant autonomes se sont retrouvés dans l’obligation d’échanger d’autres biens. Les systèmes de distribution avec emballage qui étaient compatibles tant au niveau national qu’international ont donc progressivement évolué : à l’heure actuelle, les symboles les plus évidents sont le transporteur de vrac pour les céréales et le pétrole, les palettes en bois pour l’empilage et l’entreposage, et les conteneurs en carton ondulé très robustes à base de papier, lesquels sont destinés à protéger et à livrer les produits en vrac aux grossistes et détaillants.

Print Friendly, PDF & Email