PPEC-Paper logo

Fiches d’information

Paper packaging comes from a renewable source

Les emballages à base de papier proviennent d’une ressource renouvelable

Contrairement à la plupart des autres matériaux d’emballage, l’emballage à base de papier est, à l’origine, fabriqué à partir d’une ressource renouvelable : les arbres. Et ces arbres sont en pleine forme. Lire plus…

La vérité concernant les arbres

Premièrement, les arbres sont fabriqués à partir d’une ressource renouvelable. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela veut dire qu’ils ne sont pas fabriqués à partir de pétrole, de gaz naturel ou de tout autre combustible fossile non renouvelable. Comme d’autres matériaux à base de papier, l’emballage à base de papier provient, à l’origine, d’arbres en pleine croissance. Lire plus…

Normes de certification forestière au Canada

Le Conseil canadien des ministres des forêts encourage l’utilisation de la certification forestière par tierce partie comme outil visant à démontrer la rigueur des lois en matière de gestion forestière au Canada et à documenter les dossiers concernant la gestion des forêts durables de renommée internationale présentes au pays. Lire plus…

Qui est le plus gros consommateur de

forêt d’intérêt commercial?

Selon les données les plus récentes, la quantité de forêts d’intérêt commercial dévastée par ce petit gars et ses amis est 19 fois supérieure à celle coupée pour la pâte, le papier ou le sciage. Et, d’après certaines informations, le scarabée est maintenant passé des pins lodgepoles de C.-B. aux pins gris de l’Alberta.

Lire plus…

Au Canada, un peu plus de 10 % seulement

des boîtes, sacs et cartons sont réellement fabriqués à partir d’arbres fraîchement coupés Et vous pensiez que, chaque fois que nous avions besoin d’une nouvelle boîte ou d’un nouveau carton, nous attrapions une tronçonneuse et allions en forêt !

Non. Nous n’avons recours à des arbres fraîchement coupés que pour 11 % seulement de tous les emballages à base de papier fabriqués par les usines canadiennes en vue d’être distribués sur le marché intérieur. Le reste provient de papier et de carton recyclés, ainsi que de ce que nous appelons les résidus de bois (copeaux de bois, rabotures et sciures de bois provenant de l’exploitation forestière). Lire plus…

Paper-based packaging close to 80% recycled content

Le contenu recyclé moyen des emballages à base de papier atteint presque les 80 %

Le contenu recyclé moyen d’un emballage à base de papier produit par les usines canadiennes en vue d’être utilisé au pays est passé à 77 pour cent, soit 30 pour cent de plus qu’il y a 20 ans.

L’industrie canadienne soutient énormément le contenu recyclé. Des 30 usines capables de produire différentes catégories d’emballages en 2010, presque deux tiers ont produit 100 % de contenu recyclé. Les livraisons intérieures de carton-caisse utilisé pour fabriquer les caisses en carton ondulé atteignaient une moyenne de 82 % de contenu recyclé, alors que la moyenne de contenu recyclé pour le carton-boîte était de 77 %. Lire plus…

What you can say about recycled content

Contenu recyclé

Le document de référence pour ces informations est Déclarations environnementales : Guide pour l’industrie et les publicitaires. Ce dernier a été élaboré par l’Association canadienne de normalisation (CSA), en partenariat avec le Bureau de la concurrence. Lire plus…

Most paper packaging is recyclable and/or compostable

La plupart du conditionnement papier est recyclable et/ou compostable

La plupart du conditionnement papier est recyclable. Les rares exceptions se produisent généralement lorsque des matériels en cire, ou qui ne sont pas en papier, ont été ajoutés au papier afin que le récipient puisse accomplir sa fonction particulière – et ainsi offrir au consommateur un produit dans un état optimal.

Lire plus…

Most materials are technically recyclable

Recyclable

Signification de « recyclable » : Techniquement, la plupart des matériaux sont recyclables. Mais, dans les faits, ceux-ci ne sont pas tous envoyés au recyclage ou recyclés et transformés en quelque chose d’autre (voir la fiche d’information sur les « Taux de recyclage »). Au Canada, l’utilisation du terme « Recyclable » sur un emballage est régie par les directives en matière d’écoétiquetage adoptées par l’Association canadienne de normalisation (CSA) et par le Bureau de la concurrence, un organisme d’application de la loi indépendant dont le but est de protéger et promouvoir les marchés compétitifs et de permettre aux consommateurs de prendre des décisions de consommation éclairées. La section 10.7 de ces directives destinées à l’industrie et aux annonceurs couvre les types de déclarations en matière de recyclabilité et la manière de les faire.

Lire plus…

The Paper Recycling Flow Chart

Organigramme du recyclage du papier

Les fibres primaires (ou vierges) prélevées sur des troncs d’arbres sont allongées et solides. On les recherche précisément à cause de ces qualités lorsque la solidité est importante, ou lorsqu’il s’agit de questions relatives à la santé (utilisation de matières recyclées en contact direct avec les aliments ou les boissons, par exemple). Lire plus…

Recycling Rates

Taux de recyclage

Clarification des termes : Par « Taux de recyclage », nous entendons la quantité de matériaux « envoyés au recyclage » par comparaison avec la quantité générée à l’origine ou consommée sur le marché. Il s’agit de ce qui a été collecté pour le recyclage moins tout résidu (contamination) enlevé durant la phase de transformation initiale (aux installations de récupération des matériaux par exemple). Lire plus…

What happens to paper materials put out for recycling?

Que deviennent les matériels en papier

présentés au recyclage? Ils sont recyclés ! Ils deviennent de nouvelles boîtes.

Une boîte en carton ondulé peut être fabriquée à partir d’un mélange composé de vieilles boîtes en carton ondulé, de coupures de carton ondulé, de papier journal, de papier bureau, de vieux cartons (carton pour boîtes), ainsi que de copeaux de bois, de planures de bois et de sciure de bois restant des opérations d’exploitation forestière et de sciage. En 2010, le contenu recyclé moyen était de 82 %. Voir la fiche d’information en moyenne recyclées. Lire plus…

Landfills get fat, not heavy

Les sites d’enfouissement ne deviennent pas lourds, mais gras!

La mesure au poids est communément utilisée pour décrire la quantité de matériel qui entre dans un site d’enfouissement ou qui compose le flux des déchets d’un ménage.

Mais lorsqu’on y pense, ce n’est pas tant le poids du matériel qui remplit un site d’enfouissement ou un camion de recyclage que le volume de ce matériel ou l’espace qu’il utilise. Comme on dit, le site d’enfouissement devient gras, et non lourd ! Lire plus…

Waste Diversion Statistics

Statistiques concernant le réacheminement des déchets

Les statistiques en matière de réacheminement des déchets sont certainement les chiffres les plus recherchés, contestés et dénaturés. Comment donner du sens à tout cela ?

La première chose à noter est que le réacheminement des déchets est généralement exprimé en termes de poids (tonnes). Le poids est certainement un instrument de mesure utile pour l’élimination et le recyclage, mais il ne permet pas de véritablement mesurer la performance environnementale. (Voir la fiche d’information : Les sites d’enfouissement ne deviennent pas lourds, mais gras.) Lire plus…

Making do with less

Comment se debrouiller avec moins

Réduction à la source

À première vue, il peut sembler singulier que l’industrie du conditionnement en papier invite activement à utiliser moins de conditionnements. En fait, les convertisseurs de conditionnements en papier ont toujours fonctionné de sorte à réduire leurs coûts de production et tenté de persuader leurs divers clients que la solution proposée leur économisera de l’argent. Lire plus…

 

The composting alternative

L’option du compostage

Bien que la majorité des produits de papier soient recyclables, il arrive parfois qu’ils soient tout simplement trop éloignés d’une usine de recyclage pour que ce soit rentable sur le plan économique.

Par exemple, il existe dans les provinces Atlantiques ou les provinces des Prairies des installations de recyclage limitées ou inadéquates pour le recyclage de certains emballages de papier usagés. Même les collectivités rurales dans les provinces où il existe des usines de recyclage sont préoccupées par les coûts d’expédition du papier usagé de valeur généralement faible sur des longues distances pour obtenir un avantage économique minime. Lire plus…

The waxed corrugated challenge

Le défi du carton ondulé ciré

Les cires sont appliquées dans les emballages de poisson, de volaille, de viande et de certains légumes afin que la glace et l’eau puissent être conditionnées contre le produit en vue d’en conserver la fraîcheur.

La cire peut jouer le rôle de revêtement sur la couche interne ou externe de la boîte. Dans d’autres cas, la cire est enduite dans la couche cannelée à volants de la boîte, ce qui la rend moins visible. Lire plus…

What “compostable” means

Compostable

Signification de « compostable » : La plupart des matériaux à base de papier sont compostables par nature puisqu’ils ont pour origine de la cellulose ou du carbone organiques. En effet, durant des années, les sacs en papier kraft utilisés pour récupérer les feuilles et déchets de jardin ont subi des tests de performance pour la compostabilité. Lire plus…

L’industrie, loin en avance sur les lois sur la toxicité

L’industrie canadienne des emballages à base de papier rencontre déjà les normes de la législation la plus sévère (métaux lourds) en Amérique du Nord.

Dès 1993, le Conseil de l’environnement des emballages de papier et de carton (CEEPC) a pris des dispositions sur cette question, puisqu’il faisait connaître le résultat d’un sondage auprès de ses 116 compagnies adhérentes. Lire plus…

Re-use is good but not always “environmentally better”

La réutilisation est bonne, mais n’est

pas toujours « meilleure pour l’environnement »

On nous a martelé la hiérarchie des 3 R (réduire, réutiliser, recycler) durant de nombreuses années, et cela a très certainement été un guide utile pour la performance environnementale. Cette hiérarchie connaît une certaine logique.

Cependant, ces dernières années, la sophistication en plein essor de l’analyse du cycle de vie (ACV) a démontré que tout n’est pas noir ou blanc à l’heure de déterminer quel produit, emballage ou système de distribution est « plus écologique » que l’autre. Lire plus…

Case Study: The use and abuse of life cycle comparisons

Étude de cas: Les bonnes et mauvaises utilisations des comparaisons du cycle de vie

La caisse en carton ondulé est au coeur d’une bataille commerciale avec la caisse à claire-voie en plastique pour une part du marché des contenants pour produits frais. Pour le CEEPC, le problème est principalement économique, mais le groupe de pression pour la caisse à claire-voie en plastique a introduit des revendications environnementales pour tenter de défendre sa cause. Lire plus…

Paper facts that may surprise you

Le papier – Des faits qui peuvent vous surprendre

Faits de papier qui peut vous surprendre

Faites le test. Voyez combien vous savez ou pensez que vous savez!

Faites le test