Image

Bonnes et mauvaises nouvelles à propos de l’élimination des déchets

Les Canadiens jettent un peu plus de déchets qu’en 2002, mais étant donné que nous sommes plus nombreux qu’avant, la quantité de déchets jetés par personne a diminué de presque 8 % au cours de cette période. Il y a donc de bonnes et de mauvaises nouvelles en ce qui a trait à notre analyse des dernières données de Statistique Canada sur l’élimination des déchets.

Ces données portent sur l’élimination des déchets industriels, commerciaux et domestiques de papier, de plastique, de verre, de métaux, de textiles, de matières organiques (nourriture), de matériel électronique et d’électroménagers ainsi que sur les déchets provenant de la construction, de la rénovation et de la démolition comme le bois, le gypse, les portes, les fenêtres et le câblage. Les matières provenant du déblaiement des terrains ainsi que l’asphalte, le béton, les briques et le sable ou le gravier propres sont exclus.

Les Canadiens ont jeté 24,9 millions de tonnes de déchets en 2016. Il s’agit d’une baisse par rapport au sommet de 26,4 millions de tonnes atteint en 2006, mais d’une augmentation de près de 4 % par rapport à 2002. Il s’agit d’une amélioration, car nous sommes passés de 770 à 710 kg de déchets jetés par habitant si l’on tient compte de l’augmentation de 12 % du nombre de Canadiens au cours de cette période. Ces statistiques sont basées sur le poids des déchets et nous ne savons pas dans quelle mesure une plus grande quantité de plastique plus léger pourrait expliquer ce résultat.

La Nouvelle-Écosse continue d’être la province où l’on jette le moins de déchets. Son dernier taux par habitant est de 410 kg par personne, à peine plus qu’en 2002, et la Colombie-Britannique se classe au deuxième rang avec 560 kg par habitant. Viennent ensuite le Québec (660 kg/personne), le Nouveau-Brunswick (670 kg/personne), l’Ontario (700 kg/personne), le Manitoba (758 kg/personne), Terre-Neuve et Labrador (760 kg/personne) et la Saskatchewan (820 kg/personne). L’Alberta, en queue de peloton avec 1030 kg par habitant, est la seule province où l’on jette plus d’une tonne de déchets par personne.

Le Québec, la Colombie-Britannique et l’Ontario ont enregistré la plus forte amélioration au cours de la période (en baisse de 16 %, 15 % et 13 % respectivement). La tendance par habitant de l’Alberta et du Nouveau-Brunswick va dans la direction opposée (en hausse de 12 % et de 22 % entre 2002 et 2016).

D’où viennent ces déchets? Consultez notre prochain blogue sur les tendances en matière de déchets provenant de sources industrielles et résidentielles

Where’s the waste coming from?  See our next blog on trends in waste from industrial and residential sources.

Share Button

Laisser un commentaire